10 règles à connaître pour éviter les ennuis digestifs pendant l’effort

IMG_1446
Un peu de théorie pour commencer. Mauvaise nouvelle : L’activité physique nuit à la digestion. Plus l’activité physique est intense, et/ou prolongée, et/ou répétée, moins bien vous digérerez. Bonne nouvelle : Ce n’est pas une fatalité !

Pour mieux comprendre : Lors d’un effort physique, la circulation sanguine irrigue principalement les muscles squelettiques locomoteurs, au détriment des muscles lisses digestifs. Ce phénomène gêne évidemment la digestion (d’autant plus si on secoue tout ça avec des sports comme la course à pieds par exemple). De plus cette ischémie répétée/ prolongée va finir abîmer la paroi digestive. C’est pourquoi les coureurs de longues distances sont souvent ennuyés avec leur digestion.

Il existe quelques règles simples pour limiter les dégâts :

1) Respecter la règle des « 3h de digestion avant un effort ». Laissez le temps à l’organisme pour digérer tranquille !

2) Ajoutez y une heure supplémentaire en situation de stress : un jour de compétition par exemple.

3) Au repas d’avant effort, limiter les fibres crues (fruits et légumes crues), plus difficiles à digérer et abrasives.
4)Pas d’innovation au repas précédant un effort : on ne mange que des aliments qu’on sait bien digérer. Encore moins de nouveautés un matin de compétition !

5)Eviter les fibres pendant l’effort: votre système digestif ne saura quoi en faire et ne saura pas les digérer pendant l’effort. On évite soigneusement les étalages de fruits secs au ravito !

6)En cas d’apport de sucres (gels, barres etc) pendant un effort prolongé : toujours bien s’hydrater en même temps afin de ne pas créer de déséquilibre osmotique, et donc d’appel d’eau, dans l’intestin.

7)Préférer une hydratation légèrement sucrée : L’eau sera mieux assimilée. Hydratation de meilleure qualité et digestion simplifiée !

8)Respecter un vrai repas de récup après l’effort : la recette ici.

9)Gardez au moins un jour OFF par semaine pour laisser le temps à votre organisme de bien régénérer : ceci vaut pour les cellules musculaires comme les cellules de la paroi intestinale!

10)Pensez à faire régulièrement des cures de probiotiques : une bonne flore intestinale protège la paroi de l’intestin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s